L’aide sociale et la culture française à l’étranger

L’aide sociale et la culture française à l’étranger

Cette année encore, nous travaillons sur l’aspect culturel de l’aide sociale.

En 2019, nous développons cet aspect grâce à la subvention STAFE (Soutien au tissu associatif des Français de l’étranger) qui nous a été confiée pour un projet qui s’étale sur 2 années.

Plusieurs activités sont déjà menées depuis janvier :

  • rompre l’isolement de nos aidés les plus fragiles, par des sorties culturelles en français, cinéma, théâtre, expositions, promenades. Nous avons vu : Le Grand Bal de Laëtitia Carton, Les invisibles de Louis-Julien Petit , Un homme et des femmes, pièce de théâtre de la Compagnie Spritz, menée par Sophie Poitrineau, l’exposition du Palais Royal, Ingres et L’art au temps de Napoléon, visite et conférence par Philippe Ferrand, bénévole et historien de l’art, une promenade dans le jardin botanique de Brera, toujours guidée par Philippe Ferrand.
  • renforcer la maîtrise de la langue française pour les adultes et les enfants : cours de français à distance pour une femme et ses 2 enfants en région de Frioul-Vénétie Julienne et un enfant en banlieue de Milan, par 2 professeurs françaises et diplômées en enseignent du français, Laurence Franzini et Nathalie Zingraff.
  • redécouvrir la France, pays d’origine : nous préparons une famille à réaliser leur rêve de découvrir et redécouvrir Paris, la dernière semaine du mois d’août, après plus de 25 ans sans être quasiment jamais retournés en France. Tant de peurs sont à surmonter. Les enfants, nés en Italie, espèrent pouvoir communiquer sur place grâce leurs leçons, le parent qui espère savoir se repérer dans une grande ville, qui a beaucoup changé. Cette expérience sera indispensable pour prendre des décisions importantes pour sortir des difficultés sociales rencontrées en Italie, et sans solutions. Le Consulat français propose un dispositif de retour social, avec de l’accompagnement au logement et à l’emploi, qui semble avantageux, mais que les personnes hésitent beaucoup à choisir car cela n’est pas une décision facile pour qui s’est exilé depuis des décennies et n’a plus de contacts amicaux ou familiaux. L’expérience d’un petit séjour en France permettra de se mettre à l’épreuve d’un éventuel retour en France.

Nous mobilisons beaucoup nos équipes de bénévoles pour mener à bien ces projets et l’accompagnement social qui reste au coeur de nos actions, et nous avons toujours besoin de nouvelles aides. N’hésitez pas à nous contacter si nos projets vous intéressent. Sur notre page de contact

La SFBML joue au père Noël.

La SFBML joue au père Noël.

Cette année encore, nous pensons à aider nos bénéficiaires à fêter Noël et nos bénévoles jouent au Père (ou Mère) Noël.

Après avoir recueilli les souhaits de chacun, nous avons confectionné des paniers gourmands remplis de produits gastronomiques de bonne qualité, et à coût modéré, et grâce à nos bénévoles habiles de leurs mains, nous avons confectionnés des trousses de toilettes en tissus, des assemblages, que nous portons en main propre ou envoyons par courrier.

Voici les moments de la confection en photos par Claire et Philippe.

 

             

 

 

La saison culturelle 2018

La saison culturelle 2018

Avec les beaux jours, arrive une série de sorties culturelles pour nos bénéficiaires et leurs accompagnants bénévoles, organisée par Philippe Ferrand, membre du Consiglio Direttivo.

  • la visite guidée de l’exposition ITALIANA au Palazzo Reale lundi 10 avril,
  • la visite guidée de l’exposition IMPRESSIONISMO E AVANGUARDIE au Palazzo Reale le mercredi 9 mai,
  • Sortie au théâtre MARIAGES A LA FRANCAISE par la troupe de Milan Accueil, dirigée par Sophie Poitrineau, les 30 et 31 mai,
  • Promenade dans les parcs de Milan, pique nique et conférence en juin.

 

Davantage de vies aidées

Davantage de vies aidées

Rapatriement en France d’une mère et de sa fille

Une mère et sa fille adolescente se sont retrouvées isolées et sans domicile fixe à la suite d’une séparation conjugale et d’une perte d’emploi.

Elles ont vécu des périodes de vie dans la rue en plein hiver à la gare centrale avec des risques majeurs pour leur santé et leur sécurité.

N’étant pas enregistrées comme résidentes en Italie, et par conséquent, sans droit d’aide de la part des services sociaux italiens, c’est le service sociale du Consulat Général de France à Milan et la SFBML qui leur ont porté secours et organisé leur rapatriement en France.

La SFBML leur a fourni une aide alimentaire d’urgence, des vêtements chauds, une allocation pour un hébergement d’urgence dans un lieu d’accueil. Pendant ce temps, le service sociale du Consulat a pu organiser le rapatriement en France et la prise en charge par les services sociaux français.

La reprise d’une vie normale

Une jeune femme séparée à la suite de problèmes graves de couple a vécu une situation de surendettement avec des jeunes enfants à charge.

Elle a pu être aidée sur les plans matériel et psychologique par la SFBML et le service social du Consulat Général de France à Milan.

Depuis, elle a retrouvé un emploi, a résolu ses problèmes financiers et a pu maintenir sa résidence à Milan.

La reprise d’une vie normale est actuellement acquise.

Un accompagnement sur la durée

Un accompagnement sur la durée

Depuis environ 10 ans, una dame très âgée est accompagnée par les bénévoles de la S.F.B.M.L.

Comme elle, plusieurs personnes sous le seuil de pauvreté bénéficient d’une allocation complémentaire de la part du service sociale du Consulat Général de France à Milan et d’une aide matérielle et morale de la part de la S.F.B.M.L. en complément des aides déjà demandées auprès des services sociaux italiens.

Aujourd’hui, Annie attend l’obtention d’un logement social de la ville de Milan dont le coût sera adapté à ses ressources.