La SFBML lance un appel aux dons pour un Noël solidaire

A l’approche de Noël, et avec la crise liée à la pandémie de Covid-19, la SFBML voit le nombre de nouvelles demandes augmenter tandis que les personnes qu’elle accompagne sont davantage fragilisées. Dans ce contexte, sa mission est plus que jamais d’actualité, et votre soutien, fondamental à la poursuite de son action de bien commun. C’est pourquoi la SFBML lance un appel aux dons avec pour objectif d’atteindre 5000€.

Avec la pandémie liée au Covid-19, nous constatons une augmentation importante du nombre de personnes en difficulté, la crise venant fragiliser davantage les plus démunis. Dès la première phase de confinement, nous avons répondu présents pour apporter une aide rapide, concrète et efficace : présence renforcée de tous les bénévoles auprès des bénéficiaires, fourniture et envoi de masques, aide à l’achat d’ordinateur pour les familles ayant un enfant scolarisé devant suivre les cours en distanciel, les actions « Entraide » ont permis de mettre en relation directe des volontaires et des bénéficiaires pour les aider dans les tâches du quotidien (faire les courses, les livrer à domicile) ou bien en proposant des cours à distance, etc.

Nous subissons de plein fouet cet effet de ciseaux qui nous fragilise et pourrait nous empêcher, dès les semaines à venir, de continuer à pouvoir soutenir les personnes en difficulté, notamment si la situation persiste, comme le contexte actuel semble malheureusement le présager.

Cette année, plus que jamais, votre solidarité est essentielle pour nous permettre de mener à bien nos actions.

Avec notre partenaire Milan Accueil, nous lançons donc un appel à votre générosité : pour Noël, soyons solidaires, aidons nos compatriotes dans le besoin et faisons un don à la SFBML !

Une plateforme de récolte de dons a été mise en place pour vous permettre de nous soutenir financièrement, elle est sécurisée et les dons peuvent être faits anonymement. Chaque don compte !

Pour faire un don, c’est ici : https://buonacausa.org/cause/sfbmlnoelsolidaire

Notre objectif est d’atteindre 5 000€ de dons pour les plus démunis.

Merci de tout cœur pour votre solidarité et votre générosité ! Joyeux Noël à vous et à vos proches !

Véronique Di Mercurio & le Consiglio de la SFBML

 

Pour toute question, n’hésitez pas nous contacter : sfbmilanlombardie@gmail.com

Nous remercions Eugénie Crand (du studio Eugénie Graphiste) qui a réalisé la superbe campagne visuelle, ainsi que Marie-Astrid Roylepetitjournal.com Milan, pour son soutien constant.

SFBML : Une activité en progression, des besoins accrus (Lepetitjournal Milan)

Forte de son équipe de bénévoles, la Société Française de Bienfaisance de Milan et de Lombardie rend compte d’une activité en pleine croissance pour aider les Français résidents en Italie, mais s’inquiète d’un effet ciseaux pour l’avenir.

 

La Société de Bienfaisance de Milan et de Lombardie a organisé le 23 septembre dernier son assemblée générale annuelle, en présence du Consul général de France à Milan, Cyrille Rogeau, président d’honneur de la SFBML E.T.S. Une date tardive par rapport au rendez-vous initialement fixé en mars, du fait de la crise sanitaire, mais l’occasion de présenter l’investissement des volontaires français qui composent l’association, avec un dévouement accru en cette période de crise.

Les 22 associés actuels – dont 15 membres bénévoles actifs – ont dynamisé cette association née en 1854 pour aider les Français résidents et de passage en Italie. Sous la présidence de Véronique Di Mercurio depuis 2017, soutenue par une solide équipe, l’association a connu une forte croissance en termes de personnes aidées. Alors que 7 familles étaient suivies en 2016, puis 14 en 2017 et 21 en 2019, ce sont 27 familles, soit 45 personnes, qui bénéficient aujourd’hui du soutien de la Société française de Bienfaisance de Milan et de Lombardie.

Disséminées dans quatre régions du nord de l’Italie (Lombardie, Trente, Vénétie, Frioul), il s’agit de mères isolées, de personnes âgées, de personnes ayant des troubles psychiatriques chroniques, des chômeurs, des personnes subissant des violences conjugales, des enfants et des jeunes adultes également. « Notre objectif principal est d’apporter du soutien sur-mesure. Il ne s’agit pas seulement d’attribuer une aide financière, mais bien de trouver des solutions », rapporte Véronique Di Mercurio.

Pour cela, la SFBML peut s’appuyer sur les compétences professionnelles de ses bénévoles. L’équipe est composée d’avocats, de médecins, kiné et psychologues, d’un notaire qui a pu aider un bénéficiaire dans le cadre d’une succession compliquée, d’un conseiller financier qui a quant à lui permis de trouver des solutions dans une situation de surendettement. Il y a des enseignants également, « une ressource très précieuse dès lors que nous suivons des enfants scolarisés », ajoute Véronique Di Mercurio.

« La fréquence des contacts a fortement augmenté car la situation s’est précarisée pour plusieurs familles »

 

Sollicitation intensifiée

 

Alors qu’en 2019 la mission s’est principalement développée autour d’activités culturelles, en français, dans le but de rompre l’isolement social des bénéficiaires, l’année 2020 a été bouleversée par une sollicitation intensifiée durant le Covid.
« La fréquence des contacts a fortement augmenté car la situation s’est précarisée pour plusieurs familles, entre celles qui ont connu une baisse d’activité voire une perte d’emploi, et les personnes âgées encore plus isolées », rapporte la présidente de la SFBML.
Outre l’augmentation des accompagnements et des aides financières, l’achat de masques et de gel, l’équipe a aidé les bénéficiaires à décrypter la façon dont utiliser les aides locales, celle pour bénéficier des aides alimentaires. L’achat d’ordinateurs a par ailleurs permis de réduire la fracture numérique. La mise en place du projet ENTRAIDE a offert la mise en contact de personnes pour des services. Et l’organisation de cours à distance a soutenu les enfants dans leur parcours scolaire.

« Ces actions ont nécessité de mordre dans la trésorerie, mais nous sommes surtout inquiets pour les mois à venir », confesse Laurent Lesecq, trésorier de la SFBML, sans cacher sa préoccupation.

L’association doit affronter un douloureux effet de ciseaux dû à la forte augmentation des besoins, et dans le même temps la baisse des dons liée à la difficulté ou l’impossibilité d’organiser des manifestations.

« Nous remercions vivement Milan Accueil et tous ses sponsors qui ont maintenant leurs dons malgré l’annulation du gala annuel de bienfaisance 2020, dont une partie nous a été attribuée, mais pour aujourd’hui et le futur proche, nous sollicitons la solidarité de tous pour continuer à aider cette population davantage en difficulté », renchérit Véronique Di Mercurio.

Le développement de l’équipe de bénévoles, permettrait en outre d’assurer avec des moyens plus adaptés, une réponse à des demandes qui vont bien certainement s’accroître.

 

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 06/10/2020 à 22:54 | Mis à jour le 06/10/2020 à 23:09
Photo : SFBML
Source : https://lepetitjournal.com/milan/communaute/sfbml-une-activite-en-progression-des-besoins-accrus-289580

 

Prochaine Assemblée générale ordinaire 2020 de la SFBML

Prochaine Assemblée générale ordinaire 2020 de la SFBML

Nous avons prévu l’assemblée générale ordinaire de notre association

le mercredi 23 septembre de 18h30 à 20h30

Adresse communiquée uniquement aux inscrits.

Si vous souhaitez assister ou participer, et que vous n’avez pas reçu votre convocation, veuillez nous contacter sur SFBMilanLombardie@gmail.com

Répondre à la détresse morale en période COVID-19

Répondre à la détresse morale en période COVID-19

Les jours, semaines, mois, passent, depuis le début des mesures restrictives, leurs annonces, leurs mises en place de manière obligatoire et subites, dans les différents pays qui gèrent la crise sanitaire chacun à leur manière.

Et il faut attendre, dans l’inconnu le plus total, l’issue de cette situation, avec une forte angoisse pour l’avenir, surtout économique, car sans revenu, comme pouvoir assurer son quotidien, un toit comme locataire ou propriétaire endetté, ses frais alimentaires et éducatifs quand on a des enfants, son suivi de santé si on a une maladie chronique autre que le Covid-19, ses relations avec ses proches, ses parents, ses enfants,

Tout le monde est soumis à une forte tension, une épreuve à traverser, et l’écoute d’une oreille amie, peut aider à apaiser cette angoisse, aider à regarder autour de soi, retrouver quelques éléments de bonheur qu’on peut encore avoir, de contacts, d’espoir.

Où trouver ces personnes qui seront à l’écoute sans jugement, de temps en temps quand on n’a pas d’amis ou de famille disponible, ou qui sont eux mêmes submergés, en français ?

Voici des aides possibles en langue française en Italie du nord !

  • La SFBML et ses bénévoles, pour les personnes les plus fragiles socialement, sur rendez-vous, contacts,
  • Le consulat général de France à Milan, pour des urgences ou des demandes de rapatriement,
  • Le projet ENTRAIDE de la SFBML, pour rompre l’isolement et vous mettre en contact avec une personne française dans votre région,
  • Le réseau PsyExpat, des psychologues français dans le monde, en cas de détresse morale importante,
  • Une plateforme française d’écoute psychologique gratuite pour le temps nécessaire, Covid-Ecoute, en cas de détresse morale importante,
  • Spécifiquement pour les femmes en situation de séparation et divorces, un groupe d’entraide, mondiale et francophone, (groupe Facebook fermé), Expat nanas, séparé, divorcée. 

VOUS NE SEREZ JAMAIS SEULS…

Merci à tout lecteur de faire passer ces information à qui en aurait besoin.

(Dessin original de Alberto Costabello, offert pour l’occasion d’une ancienne Soirée de Bienfaisance organisée pour Milan Accueil)

La SFBML lance un réseau d’entraide pour les Français d’Italie

La SFBML lance un réseau d’entraide pour les Français d’Italie

Mobilisée pour soutenir les Français en difficulté, la Société de Bienfaisance de Milan et de Lombardie a doublé ses efforts depuis le début de la crise sanitaire. La nouveauté : la création d’une action spéciale, un réseau basé sur l’entraide entre Français.

Lepetitjournal/Milan : Votre équipe de bénévoles soutient plusieurs Français en difficulté depuis plusieurs années. Comment la crise sanitaire a-t-elle fait évoluer votre mobilisation ?

Véronique Di Mercurio (présidente SFBML) : Depuis le début des mesures d’urgence sanitaire du 21 février décrétées par le ministère italien de la Santé, l’équipe entière de bénévoles (16 bénévoles actifs) s’est mobilisée, consciente de la crise sociale et humanitaire collatérale à la lutte contre la pandémie. Les personnes que nous suivions déjà, sont en effet davantage fragilisées. La plupart est en effet à risque du fait de leur âge ou de leur état de santé fragile. Certains vivent seuls, sont isolés. D’autres subissent une baisse ou disparition de revenus qui rendent leur situation encore plus précaire. Il faut les informer, les aider à affronter la fermeture de tous les lieux d’aide alimentaire pour raisons sanitaires, les aider à se faire livrer courses et médicaments. Certains enfants que nous soutenons ont des difficultés d’apprentissage, ils ressentent du stress de performance et de confinement,
Depuis 3 ans, les accompagnements réguliers que nous faisons, nous ont permis d’instaurer dans le temps des rapports de confiance qui nous rendent plus à même aujourd’hui de maintenir un contact et un soutien précieux au travers d’appels réguliers, voire de visites et services multiples, rendus en plus de soutiens financiers ponctuels indispensables.
Nous avons aussi nous-mêmes, en tant qu’équipe, développé des compétences qui nous permettront de prendre en charge des nouveaux cas et de former de nouveaux bénévoles.

Concrètement, quelles actions sociales avez-vous développé pendant la crise Covid-19 ?

Nous avons immédiatement informé nos bénéficiaires (24 familles, 39 personnes), commandé et envoyé des masques de protection, en papier dans un premier temps, puis des masques de protection supérieure FFP2 et FFP3 pour les personnes plus à risque. Nous les avons informés sur les services locaux de l’aide alimentaire mis en place, commandé des courses en urgence, tant que cela a été possible. Nous suivons les cas les plus urgents sur le plan de conseils sanitaires, administratifs et juridiques afin d’aider à résoudre les problèmes les plus importants. Les enfants suivis pour le soutien en langue et culture française continuent quant à eux leurs cours à distance et c’est un soutien moral important pour eux. Les personnes isolées restent soutenues moralement grâce à des appels réguliers.

Et vous avez également développé une action spéciale, un réseau d’entraide entre Français en Italie. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les besoins les plus fréquents ?

Nous nous sommes inspirés d’une initiative lancée au Royaume-Uni par Patricia Connell, conseiller consulaire. Début avril, nous avons lancé un réseau ENTRAIDEpour les Françaises et Français en Italie à travers l’envoi par courrier électronique de questionnaires aux compatriotes inscrits sur la liste consulaire de la 2ème circonscription dans le but de mettre en contact, y compris par téléphone, des personnes et des familles qui se trouvent aujourd’hui en difficultés avec des personnes susceptibles de les aider. Nous avons reçu plus d’une centaine de réponses, qui se sont avérées très utiles à la fois pour identifier les besoins de nos compatriotes et ceux, nombreux, qui proposaient d’aider à y faire face. Parmi les besoins récurrents, outre les demandes d’aide pour aller chercher des médicaments ou faire d’autres petites commissions, il y a eu notamment des demandes de soutien scolaire en ligne, et le souhait de rompre la solitude par des conversations téléphoniques. Nous avons également transmis les dossiers concernant des personnes résidant dans le Piémont à la SFB Piémont-Val d’Aoste. Certaines réponses nous ont également permis d’être mis au courant de cas qui n’étaient pas encore à notre connaissance et pour lesquels la SFB Milan-Lombardie pourra peut-être mettre en place de nouveaux accompagnements.
Cette initiative a ainsi permis d’améliorer notre visibilité, d’autant qu’encore trop de compatriotes ne connaissent pas l’existence de notre association, autant ceux qui pourraient avoir besoin de notre soutien, que ceux qui pourraient nous soutenir.

Votre principal donateur, Milan Accueil, a été contraint d’annuler sa soirée de Bienfaisance le 4 avril dernier. Cette situation met-elle en difficulté la pérennité de vos actions ?

Milan Accueil a tout fait pour maintenir les donations qui avaient été faites pour la soirée de bienfaisance. Nous l’en remercions de tout cœur, en particulier sa présidente, Elisabeth da Costa et toute son équipe de recherches de sponsors et de donateurs. Cet effort nous permettra de faire face aux demandes qui s’annoncent en augmentation. Toutefois, les dons s’annoncent moindre que ceux de l’année dernière. Vue les circonstances, nous auront donc besoin de davantage d’aides financières par la suite, d’autant que nous sommes dans l’inconnu face à la durée et aux conséquences de cette crise sanitaire et sociale exceptionnelle.

Pour rejoindre le réseau, pour aider ou être aidés, écrire à l’adresse dédiée ENTRAIDESFBML@gmail.com
Pour plus d’informations : www.sfb-milan-lombardie.org, SFBMilanLombardie@gmail.com, +39 392 3839 545.

Source : https://lepetitjournal.com/milan/communaute/la-sfbml-lance-un-reseau-dentraide-pour-les-francais-ditalie-278912

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 21/04/2020 à 21:43 | Mis à jour le 22/04/2020 à 14:23
Photo : pixabay @geralt