Coronavirus : urgence sociale pour les personnes isolées

Coronavirus : urgence sociale pour les personnes isolées

En Italie, depuis le 11 mars 2020, les mesures de quarantaine pour ralentir l’épidémie de Coronavirus, on été plus strictes car les habitants sont confinés à domicile avec très peu de possibilités pour sortir, sauf pour ce qui est essentiel et qui ne peut pas se faire de la maison.

Les personnes fragiles ou âgées et isolées étant les plus vulnérables, et ne pouvant pas sortir, les villes ont mis à leur disposition des numéros à appeler en cas de besoins divers essentiels.

Voici les principaux numéros pour les villes où nous avons des personnes bénéficiaires. Renseignez-vous auprès des services sociaux de votre mairie pour savoir ce que votre ville a mis en place.

Milan

  • le numéro vert 020202 est actif du lundi au vendredi de 8h à 20h pour la demande d’assistance aux courses, à l’achat de médicaments et pour le transport gratuit en cas de visites médicales urgentes pour les personnes les plus fragiles et les personnes âgées.
  • le numéro 0285782797 est mis à disposition du lundi au vendredi, de 8h à 16h, pour recevoir du support et de l »écoute de la part des opérateurs spécialisés et de psychologues, par ATS metropolitana.

Milan, service pour les personnes âgées

Pavie 

Pour la livraison de courses et de médicaments, le numéro 0382 545070 peut être contacté du lundi au samedi, de 9h à 16h.

Pavie, services aux personnes âgées

Brescia

Les personnes en conditions de fragilités, qui ne peuvent pas sortir de la maison et qui n’ont pas de famille ou autres personnes qui les aides, peuvent appeler les services sociaux de la ville au numéro 0302977615 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30, et de 13h30 à 15h30. Ils seront signalés aux opérateurs et bénévoles opérant dans leur quartier, pour organiser des livraisons à domicile de biens de premières nécessités (aliments, hygiène et médicaments).

Brescia, services sociaux

Lombardie 

Depuis le 23 marzo un nouveau service du Call Center institutionnel a mis a disposition un numéro vert 800.318.318 (02 3232 3325 depuis l’étranger et les téléphones mobiles, payant) qui aide dans l’utilisation des instruments digitaux nécessaires à la vie quotidienne. Du 7 jours sur 7 de 8h à 20h.

 

 

 

Coronavirus en Italie : les contacts d’urgence et d’informations sur la maladie

Coronavirus en Italie : les contacts d’urgence et d’informations sur la maladie

Comment s’informer sur ces dispositifs ?

Dans les régions du nord est de l’Italie que couvre la SFBML.

Lombardie
Pour avoir des informations, le numéro 1500, et pour les personnes qui présentent des symptômes, le numéro vert 800 894 545.

Friuli Venezia Giulia
Pour les urgences sanitaires, contacter le numéro unique 112, alors que pour les autres informations le numéro vert 800 500 300.

Vénétie
En cas de doutes, la région a mis à disposition un numéro vert régional 800462340. Pour les personnes qui présentent des symptômes, le numéro 118.

Trentino Alto Adige
En présence de symptômes ou de contacts étroits avec une personne infectée, il est possible de contacter le numéro vert 800 751 751.

Références :

Informations de la Ville de Milan

numéros utiles régions par régions en Italie

En action contre les virus, de maladie et de peur.

En action contre les virus, de maladie et de peur.

Le gang de la SFBML

Le gang de la SFBML en action contre la peur !

Depuis le début de l’alerte, la SFBML est entrée en action, toujours avec la bonne humeur car la peur est contre-productive dans toute situation d’urgence, les spécialistes vous le confirmerons !

Depuis le dimanche 23 février et tant que durera l’alerte, les membres bénévoles actifs de la SFBML qui agissent auprès de ses bénéficiaires ont fait circuler les directives de précaution et se tiennent informés des états de santé des personnes les plus fragiles, afin de les protéger ou de les orienter vers les services de santé si nécessaire, et les y accompagner.

Nous transmettons aussi le poster du Ministère de la Santé d’Italie et le numéro d’urgence 1500 par courrier mail et par téléphone.

 

L’aide sociale et la culture française à l’étranger

L’aide sociale et la culture française à l’étranger

Cette année encore, nous travaillons sur l’aspect culturel de l’aide sociale.

En 2019, nous développons cet aspect grâce à la subvention STAFE (Soutien au tissu associatif des Français de l’étranger) qui nous a été confiée pour un projet qui s’étale sur 2 années.

Plusieurs activités sont déjà menées depuis janvier :

  • rompre l’isolement de nos aidés les plus fragiles, par des sorties culturelles en français, cinéma, théâtre, expositions, promenades. Nous avons vu : Le Grand Bal de Laëtitia Carton, Les invisibles de Louis-Julien Petit , Un homme et des femmes, pièce de théâtre de la Compagnie Spritz, menée par Sophie Poitrineau, l’exposition du Palais Royal, Ingres et L’art au temps de Napoléon, visite et conférence par Philippe Ferrand, bénévole et historien de l’art, une promenade dans le jardin botanique de Brera, toujours guidée par Philippe Ferrand.
  • renforcer la maîtrise de la langue française pour les adultes et les enfants : cours de français à distance pour une femme et ses 2 enfants en région de Frioul-Vénétie Julienne et un enfant en banlieue de Milan, par 2 professeurs françaises et diplômées en enseignent du français, Laurence Franzini et Nathalie Zingraff.
  • redécouvrir la France, pays d’origine : nous préparons une famille à réaliser leur rêve de découvrir et redécouvrir Paris, la dernière semaine du mois d’août, après plus de 25 ans sans être quasiment jamais retournés en France. Tant de peurs sont à surmonter. Les enfants, nés en Italie, espèrent pouvoir communiquer sur place grâce leurs leçons, le parent qui espère savoir se repérer dans une grande ville, qui a beaucoup changé. Cette expérience sera indispensable pour prendre des décisions importantes pour sortir des difficultés sociales rencontrées en Italie, et sans solutions. Le Consulat français propose un dispositif de retour social, avec de l’accompagnement au logement et à l’emploi, qui semble avantageux, mais que les personnes hésitent beaucoup à choisir car cela n’est pas une décision facile pour qui s’est exilé depuis des décennies et n’a plus de contacts amicaux ou familiaux. L’expérience d’un petit séjour en France permettra de se mettre à l’épreuve d’un éventuel retour en France.

Nous mobilisons beaucoup nos équipes de bénévoles pour mener à bien ces projets et l’accompagnement social qui reste au coeur de nos actions, et nous avons toujours besoin de nouvelles aides. N’hésitez pas à nous contacter si nos projets vous intéressent. Sur notre page de contact